Menu_thematique france nice isen divers gastronomie musique sport technologies canada montreal poly sciences voyage software securite reseaux vie quotidenne culture design web Art Terminus
 
nov 06

Je mets en ligne cet article que j’ai écrit pour le journal de mon école « Isen Inside » :

L’Québec c’est bin fun !

Imaginez-vous à 6000km, dans une ville cosmopolite de 3 millions d’habitants, à étudier au milieu des quelques 55 000 étudiants que compte le campus de l’Université de Montréal (UdM). Et bien c’est ça, l’expérience Canadienne !

P8273255

L’école Polytechnique de Montréal (mon école d’adoption) se trouve sur le campus de l’UdM ainsi qu’HEC (école de commerce). Le campus se trouve en hauteur et surplombe une bonne partie de la ville ce qui permet d’étudier et d’admirer la vue en même temps.

Le bâtiment de Poly consacré à l’électronique et l’informatique est très récent et son architecture colorée donnerait presque envie d’y aller tous les jours (le presque est important). Le campus est aussi doté d’un immense complexe sportif gratuit.

Le cadre d’étude est définitivement différent de celui de l’ISEN. Tout paraît neuf, les salles sont suréquipées (projecteurs et ordinateurs dans chaque salle, écran automatisé, tableau tactile, salles de serveurs, cafétéria …) quand aux professeurs, ils sont pour la plupart d’origine étrangère.

Il semble y avoir une règle ici : plus le nom de votre professeur est imprononçable, plus il est diplomé !!

Au niveau des cours, c’est le pied, en tant qu’étudiant en échange on peut choisir ses cours et se faire un emploi du temps à la carte. Le nombre de cours proposé est impressionnant. Allez sur le site de Polytech’ Montréal pour mieux vous en rendre compte.

Pour ce qui est de la vie à Montréal, c’est plutôt agréable. La ville est très belle et pleine d’espaces verts, les rues sont grandes et les boutiques ne manquent pas. Les gens sont rarement inhospitaliers et surtout ils respectent tout. Le moyen de déplacement le plus courant est le métro surtout en hiver ! Mais attention ! Il ne faut pas céder au cliché, jusqu’en octobre il fait souvent plus chaud qu’en France, cependant les températures ici varient très vite (25° un jour, 6° le lendemain).

P8273264

Adopté le style de vie Montréalais c’est toujours se promener avec son mug de café dans une main, le 24 (quotidien gratuit) dans la 2éme et la carte de métro dans la 3éme main… bref, il faut être organisé. En ce qui concerne l’accent québécois, on s’y fait vite même si c’est vrai que la 1ére fois que quelqu’un vous sort un « Tu viens-tu au party d’session ? » ou encore un « Il est crissement freakant ce film » on ne peut s’empêcher de sourire. Heureusement qu’à Montréal l’accent n’est « pas si pire » comme ils disent, car des fois on a vraiment l’impression de ne pas parler la même langue.

Niagara 6 mod (Custom)

Partir au Canada c’est aussi l’occasion de visiter l’Amérique du Nord, il y a des choses magnifiques à voir telles que les chutes du Niagara, Québec, les grands P9203462espaces Canadiens qui changent de couleurs à chaque saison, le fleuve Saint Laurent … la liste est longue. Les occasions de visiter ne manquent pas. Je pourrais vous parler des heures des différences culturelles entre la France et l’Amérique du Nord mais je vais plutôt revenir à l’essentiel (pour un isénien) : les soirées. Au cas où vous ne l’auriez pas compris, 55 000 étudiants c’est aussi synonyme de 55 000 raisons d’organiser des grosses soirées. Une simple crémaillère peut très vite finir en véritable auberge espagnole. Tous les jours il y a quelque chose à faire.

Si avec tout ça vous n’avez toujours pas envie de partir à l’étranger pour votre dernière année c’est que vous êtes un cas désespéré. Au fait, je vous ai dit que ça évite aussi de faire 4 mois de stage en N4 ?

Bossez bien à Toulon et pour les N1 et N2 accrochez-vous, ça en vaut la peine !

Sur ce, je vais me faire une bonne tartine de beurre de cacahuète … (clin d’œil à ceux qui me connaissent)

Tibo

1 Réponse :

  1. noizet a dit:

    Bonjour , je voulaiss avoir si il existé une école pour le domaine des architectes paysagistes ?

Répondre